2019, janv : Coupe de Bretagne FCRK-GDR

3 articles du Télégramme sur le match
FCRK - GARS DU REUN DE GUIPAVAS
(32ème de finale de Coupe de Bretagne du 20 janvier 2019)


Coupe de Bretagne. Relecq-Kerhuon - Guipavas : comme on se retrouve…

Le coach du Relecq-Kerhuon, Frédéric Paistel semble serein avant le derby face à Guipavas.
Le coach du Relecq-Kerhuon, Frédéric Paistel semble serein avant le derby face à Guipavas. (Photo archives Le Télégramme)

C’est une affiche alléchante qui est proposée à l’occasion des 32es de finale de la Coupe de Bretagne. En effet, le Relecq-Kerhuon, qui évolue en R3, affronte son voisin guipavasien, qui joue deux niveaux au-dessus, dans un derby qui s’annonce palpitant.

Les deux formations ne s’étaient plus rencontrées depuis 2009-2010, saison qui avait vu Guipavas s’imposer à deux reprises à Kerhuon 2-1 et 3-1 en Coupe de France et en Coupe de Bretagne.

Dans la peau de l’outsider, on retrouve Kerhuon. Pour le coach Frédéric Paistel, l’important est surtout de prendre du plaisir : « On va essayer de jouer le coup à fond. On va affronter ce qui se fait pratiquement de mieux dans le coin. Et le fait d’avoir gagné nos deux matchs en retard va nous permettre d’aborder cette rencontre avec plus de sérénité ».

Le coach local, qui en a joué des derbys contre Guipavas, se souvient de rencontres souvent serrées et disputées : « À l’époque, les matchs étaient très équilibrés et la notion de derby était plus importante », conclut Frédéric Paistel.


Pape : « Un match à part »


À Guipavas, Frédéric Pape, originaire de… Kerhuon et qui a joué au Relecq, reconnaît que le match de dimanche n’est pas une rencontre comme les autres. « C’est simple, à Kerhuon, la notion de derby reste forte, ils attendent ce match avec impatience, et même si les forces se sont inversées ces dernières années, les Kerhorres croient en leurs chances ».


Florian Cunit Ravet et les Guipavasiens sont impatients de se rendre au Relecq.
Florian Cunit Ravet et les Guipavasiens sont impatients de se rendre au Relecq. (Photo Jean-Michel Louarn)

Car c’est vrai, dans le passé, Guipavas n’a pas toujours eu l’étiquette de favori. Comme le confirme Loïc Milin qui, après avoir passé 15 saisons comme portier de l’Étoile Saint-Roger, est maintenant dirigeant à Guipavas. « C’est vrai qu’à l’époque où nous rencontrions Guipavas, nous étions en DSR et eux, en PH ou DHR. Ça a toujours été des matchs spéciaux. Mais, pour nous, dimanche, il faut gagner afin d’aborder au mieux la reprise du championnat et la réception de Châteaulin ».


Dimanche 20 janvier 2019 (14 h 30)

Football. Un derby dimanche en 32es de finale de la Coupe de Bretagne

Le président du FCRK, Christian Thomas, attend un public nombreux pour soutenir l’équipe.
Le président du FCRK, Christian Thomas, attend un public nombreux pour soutenir l’équipe.

Dimanche 20 janvier, au complexe de Kerzincuff, le Football-Club Le Relecq-Kerhuon, qui évolue en régionale 3, affronte les Gars du Reun de Guipavas, pensionnaires de régionale 1 en 32es de finale de Coupe de Bretagne.

C’est la première fois depuis sa création que le FCRK atteint ce stade de la compétition (32es de finale). Le coup d’envoi sera donné à 14 h 30 sur le terrain synthétique. Pour ce derby, l’entrée sera payante (5 €) et 1 € sera reversé en faveur de la lutte contre la mucoviscidose.


À noter
La veille, samedi 19 janvier, à partir de 18 h, le club proposera son loto à l’Astrolabe.

Coupe de Bretagne. Le Relecq-Kerhuon (R3) - Guipavas (R1) : 0-1

Erwan Quemeneur et les joueurs du GDR Guipavas auront joué un match mitigé.
Erwan Quemeneur et les joueurs du GDR Guipavas auront joué un match mitigé. (Photo Yvan Breton)

Les Gars du Reun se sont contentés du strict minimum pour se qualifier pour les seizièmes de finale de la Coupe de Bretagne. Les Relecquois ont mené la vie dure à leurs adversaires dominicaux.

Le match aurait d’ailleurs pu beaucoup plus mal débuter pour les favoris du jour si l’arbitre avait été plus sévère pour une faute de Camara alors qu’Uguen partait au but (1’). Le coup franc suivant, au-dessus, est une première alerte pour Guipavas (2’). Les visiteurs n’ont jamais réussi à poser leur jeu face à un adversaire deux divisions plus faible. Trop d’erreurs de transmission et de concentration ont permis aux Relecquois d’y croire jusqu’à la fin du match.


Calvez en sauveur


Les tentatives de Quemeneur (18’, 30’) ne donnant pas grand-chose, Guipavas a compté sur un coup de pied arrêté pour débloquer la situation. Meunier ne peut rien faire face à la tête puissante de Calvez sur un corner venu de la gauche (0-1, 45’). Un but juste avant la pause qui n’a pas entamé le moral relecquois, dominateur en deuxième période. La frappe de Rabot (70’), contrée in extremis par Camara, n’a été que la seule occasion franche. Guipavas s’en sort petit bras.


La fiche technique

Arbitre : M. Goaer

BUT.

Guipavas : Calvez (45+1’)

AVERTISSEMENTS.Relecq-Kerhuon : S. Jacq (29’) ; Guipavas : Camara (1’), Cueff (90+3’)




création de site internet avec : www.quomodo.com