2018, oct : Inauguration complexe sportif

4 articles du Télégramme sur
l'inauguration du complexe sportif de Kerzincuff
(samedi 20 octobre 2018)

Ce samedi aura lieu l’inauguration du complexe de Kerzincuff. De nombreuses animations sont prévues.

Ce nouveau complexe verra officiellement le jour, de 11 h à 18 h, avec une journée pleine d’activités organisées par Le Relecq-Kerhuon Rugby, le Stade relecquois basket, le Football-club Le Relecq-Kerhuon et l’association Koala pour l’athlétisme. Des rencontres, avec notamment Bruno Grougi et Camille Lecointre, sont prévues.

Entrer dans une nouvelle ère du sport pour tous

Partie intégrante du site socioculturel médiathèque-Astrolabe, ce nouvel équipement permettra de réhabiliter les anciennes infrastructures vieillissantes. Extension de la salle de basket, nouvelle tribune et terrain synthétique pour les footballeurs, nouveau stade de rugby… Cet outil permet au Relecq-Kerhuon d’entrer dans une nouvelle ère du sport pour tous.

Une fusion déterminante

Les raisons qui ont poussé la municipalité à investir sur un tel projet sont multiples : les infrastructures, construites au milieu du XXe siècle, avaient grand besoin d’être réhabilitées pour des raisons de confort comme de sécurité. De plus, après la fusion des deux clubs de football, l’Étoile Saint-Roger et le Stade relecquois devenus le Football-club du Relecq-Kerhuon, il était nécessaire de mettre à leur disposition un stade rénové pouvant accueillir de nombreux supporteurs.


Rapprocher les habitants

La commune dispose désormais d’un vrai pôle structurant, culturel et sportif pour rapprocher les habitants. Modernisé, l’équipement est destiné à accueillir tous les publics : des enfants aux seniors, des sportifs amateurs aux professionnels. D’autres événements y seront organisés. La ville a fait appel à différents partenaires institutionnels et privés pour financer le projet ainsi qu’au crowdfunding, un financement innovant et participatif à destination des habitants.


Détail des travaux qui ont débuté en février 2016 : l’extension de la salle de basket avec un local de vie, des bureaux, de nouveaux vestiaires et bardage du bâtiment ; construction d’un nouveau terrain synthétique, construction de tribunes, de vestiaires et d’un local de vie foot ; aménagement du terrain de rugby et construction de vestiaires et d’un local de vie rugby ; création d’un terrain Five (petit terrain de football à cinq).



Pierre, Paul et Jean Quentel.
Pierre, Paul et Jean Quentel.

Trois personnages emblématiques, les frères Pierre, Paul et Jean Quentel, de la commune seront mis à l’honneur par la Ville, samedi, à l’occasion de l’inauguration du complexe de Kerzincuff.

Deux terrains que l’on connaît sous l’appellation de la Butte pour le rugby et Jacopin pour le football auront désormais la dénomination « Stade des frères Quentel ». À 16 h, une plaque à leur effigie sera inaugurée à l’entrée de cette partie du complexe. Mais qui étaient les frères Quentel ? Pour y répondre, nous avons rencontré Jean Monfort, président, et Jean-Jacques Tréguer, membre des Amis et anciens de l’Étoile Saint Roger, à l’initiative de cet hommage.


Qui étaient les frères Quentel ?

Jean Monfort : « Ce sont des personnes qui ont toujours habité à Kerzincuff. Leur ferme était située 200 m plus bas que le stade. Pierre (1924-2007) et Paul (1925-2010) Quentel étaient agriculteurs et sont restés célibataires alors que Jean (1928-2000) a fait carrière à l’Arsenal, s’est marié et a eu trois enfants : Jacqueline, Annie (trésorière de Pont de l’Iroise handball) et Bernard (coprésident du même club). Le stade qui sera inauguré comprend des terres autrefois maraîchères ayant appartenu à la famille Quentel ».


En quoi ont-ils compté pour la commune ?

Jean-Jacques Tréguer : « Tous les trois ont passé plusieurs décennies à y œuvrer dans le bénévolat à des degrés divers. Paul, par exemple, s’est investi pendant 60 ans à l’Étoile Saint-Roger dont il a été le président toutes sections et au football. Il a créé la section handball en 1975 et a été responsable du Secours catholique local pendant 18 ans. Sa vie a été vouée à la jeunesse du Relecq-Kerhuon. Les trois frères y ont joué au foot et sont devenus dirigeants. Jean a travaillé à la construction de bâtiments à Kermaria. Pierre et Paul, en tant qu’agriculteurs, ont souvent été sollicités pour des travaux dans la commune ».

Ils ont beaucoup contribué à la cohésion sociale dans la commune, tout en restant en dehors de la vie politique.


Quel est votre souhait en proposant cet hommage à la municipalité ?

Jean Monfort : « Nous espérons que les plus jeunes s’intéresseront à leur parcours. Ils sont une référence pour les bénévoles au niveau de l’état d’esprit. Pierre, Paul et Jean étaient des gens droits. Ils ont beaucoup contribué à la cohésion sociale dans la commune, tout en restant en dehors de la vie politique. Nous souhaitons aussi que la plaque inaugurée samedi ne soit pas un simple élément de décoration et que tous les utilisateurs de ce lieu puissent s’approprier le nom Stade des frères Quentel ».

La journée d’inauguration, samedi, à Kerzincuff, comportera de nombreux temps forts et la présence d’invités vedettes. Voici le programme complet.


Terrain de la Butte (LRK Rugby). De 12 h à 13 h 30, rugby gonflable ; de 14 h à 15 h 30 : match cadet ; de 17 h à 18 h, match de rugby à cinq. À noter, à 16 h, l’inauguration de la plaque des frères Quentel.


Terrain Jacopin (Football Club RK). De 13 h à 14 h, cible de précision ; de 15 h à 16 h, atelier de motricité ; de 17 h à 18 h, petits matchs ; à 18 h, l’inauguration officielle à l’entrée du terrain synthétique.


Piste d’athlétisme (Koala). De 11 h 30 à 12 h 30, course ; de 13 h 30 à 14 h 30, sauts ; de 15 h à 16 h, relais ; de 16 h 30 à 17 h 30, lancers.


Salle des œuvres laïques (SR Basket). De 11 h à 12 h 30, baby basket ; de 13 h à 14 h 30, match du Stade relecquois basket ; de 14 h 30 à 15 h 30, foot fauteuil organisé par l’electrofoot ; de 15 h 30 à 17 h, lancers de paniers.


Au terrain de Five (FCRK). De 11 h à 12 h, parcours techniques ; de 12 h à 18 h, bubble foot.


Des invités vedettes. Le footballeur Bruno Grougi, joueur emblématique du Stade Brestois de 2010 à 2018, sera présent à 11 h. À 17 h, c’est Camille Lecointre, championne de voile et membre de l’équipe olympique qu’on pourra rencontrer.



Le complexe sportif de Kerzincuff a été inauguré samedi. Tout au long de la journée et sous un beau soleil, des animations ont été proposées par les différents clubs utilisateurs de cet équipement : Le Relecq-Kerhuon Rugby, le Stade relecquois basket, le Football-club Le Relecq-Kerhuon et l’association Koala pour l’athlétisme.

Après un chantier long de deux ans, le résultat est là : terrain synthétique, five, nouveau lieu de vie, agrandissement et rénovation de la salle de basket, création d’une structure neuve pour le rugby. Des équipements neufs, à la hauteur des besoins et de l’engagement associatif et sportif de la ville.


Deux invités d’honneur

Dans la matinée, le footballeur Bruno Grougi, invité d’honneur, a participé à la visite des installations avant de rejoindre les joueurs du Stade brestois pour le derby breton l’après-midi. C’est ensuite en fin d’après-midi que Camille Lecointre, médaillée de bronze aux JO de 2016, également invitée, a visité, avec les élus, l’ensemble du complexe sportif.


Des démonstrations

Plusieurs démonstrations étaient au programme. Les clubs de football, athlétisme, rugby et basket ont proposé des ateliers et des matchs sur les différents terrains. La démonstration organisée par l’association Electrofoot dans la salle de basket a particulièrement intéressé le public. Les valides ont pu se confronter au handicap et jouer avec les enfants.

Une plaque en hommage aux frères Quentel

À 16 h, lors de l’inauguration du stade des Frères Quentel (anciennement terrains de la Butte et Jacopin), une plaque a été dévoilée en présence de la famille des 3 anciens dirigeants du club de football. Une tombola a été organisée par les élus et les jeunes du conseil des jeunes de la ville. Des ballons dédicacés provenant des joueurs du Stade Brestois 29 et des filles de Landerneau Bretagne Basket, équipe féminine de Pro A, étaient à gagner, ainsi que des CD.

Suite à son discours d’inauguration, le maire Yohann Nédélec, accompagné par Nathalie Sarrabezolles, présidente du Conseil départemental et les mécènes ont dévoilé une plaque de remerciements à l’entrée du terrain synthétique. Pour clore cette journée, les spectateurs étaient conviés à un cocktail dans la salle des œuvres laïques.




création de site internet avec : www.quomodo.com